25 LOGEMENTS

Wallon + Weser | Site Weser

ROUEN (76)

MAÎTRE D’OUVRAGE ROUEN HABITAT

CONCOURS JANVIER 2017

SURFACE SHAB 1168 WESER | SHAB 821 M² WALLON

COÛT 2 877 830 € HT

MISSION BASE+DQE

PERFORMANCE RT2012-20%

Perspectives : Julien CESBRON (le Visiomatique)

PLAN DE MASSE

PLAN RDC

Construction de 25 logements sociaux

Le site du quartier Weser pose des questions éminemment urbaines. Il est à la frontière de deux tissus totalement différents en termes d’échelle et de morphologie. Il comporte aussi quelques délaissés ou situations anti-urbaines : constructions en contrebas de la rue, orientation du bâti adressé à la course du soleil et non à l’espace public, diversité des identités architecturales….Nous avons choisi de recoudre les tissus en créant des gabarits intermédiaires entre ces échelles. L’idée est d’initier une transformation urbaine, qui sera plus pérenne et durable que les constructions de fortune de la rue Albert Dupuis. Nous proposons de densifier du côté de la rue Albert Dupuis avec une gradation jusqu’à la rue de Lausanne. Des logements intermédiaires sont implantés sur la rue Dupuis, puis le bâti s’étire dans la pente et vers le sud avec un tissu plus lâche, fabriqué d’individuels accolés par deux. Ce dispositif est cohérent dans son adaptation à la topographique.

L’écriture architecturale devient repérable pour ces constructions disséminées sur deux terrains. Le toit classique à deux pentes dans le sens de la longueur de la maison est inversé au profit d’une lecture de la forme du toit sur les façades des logements assemblées. Les fenêtres ou les portes des habitations sont agrémentées de grands cadres en alu naturel doré, qui modifient l’échelle de la fenêtre et animent la façade d’éléments colorés. Sur ce site un enduit gris/marron et des menuiseries dorées permettent de s’intégrer dans les teintes du quartier, dominées par les couleurs des briques, tuiles, moellons…..

Les logements ont tous des séjours traversants. L’architecture cherche à trouver une échelle urbaine à cet ensemble souhaité « résidentiel », skyline présent et atypique, hauteur, cadres de fenêtres….Le dessin des plans est fluide, permissif dans l’usage, il cherche à obtenir les plus grands espaces en fabricant des diagonales spatiales ou des espaces traversants.